Qui veut la peau du Paris SG ?

Invaincu cette saison toute compétition confondue (sauf une fois : à Madrid), le PSG ne souffre d’aucune concurrence à tous les étages. Fantastique, glorieux, exceptionnel pour certains. Rageant, ennuyeux, lassant pour beaucoup, l’année 2015-2016 est décidément encore plus déprimante que les précédentes (et oui : je suis un beaucoup…).

Alors qui en ligue 1 va être le héros de tout un peuple qui n’attend qu’une seule chose maintenant : de voir le PSG enfin tomber face à un club français ?

cabellaL’OM aurait pu, oui aurait pu. Par deux fois mais a échoué, piteusement… Enfonçant ses supporter dans une saison aux antipodes de l’ère Bielsa : pas une once de consolation, le rival éternel (depuis 90 et le formidable abattage médiatique Tapie-Canal+) à souffert mais à tenu bon, et au final, à gagné, comme à chaque fois.

Monaco peut-être ? L’éphémère nouveau riche concurrent du PSG : la blague du 21ème siècle, qui a pris 3-0 face à Angers, et 0-3 chez eux face à l’ogre Parisien… Non, définitivement non : pas Monaco.

Troyes alors, après tout on ne sait jamais ! S’ils adoptent la tactique du Jean-Claude Dusse « sur un malentendu, ça peut passer » ils créeront peut-être l’exploit du millénaire. Serge a montré que cela marchait bien contre le PSG, lui qui devait être viré à, sur un malentendu, été conservé au sein de l’effectif de la capitale. Troyes peut nourrir nos espoirs de voir Paris tomber, et que l’histoire serait belle ! (et rendrait par la même occasion un parieur fou millionnaire).

Saint-Etienne aurait pu créer l’exploit, malheureusement pour nous tous, ils n’ont que des supporter, pas une équipe…saint etienne

Ou bien Lyon ? Non, pas Lyon ! Cela me ferait mal que ce soit eux qui tapent le PSG…

Personne alors ! Nous attendrons que Paris perde en LDC pour avoir la seule petite satisfaction de l’année. Et si jamais ils vont loin dans la plus prestigieuse compétition, tant qu’ils n’arrivent pas en finale, cela nous permettra d’avoir des points EUFA  et de laisser l’OM à son seul argument pour narguer petitement les Parisiens : « à jamais les premiers »…

Allez Paris, bonne victoire ce week-end contre les Gones, au moins, tu feras réagir Aulas sur Twitter (et l’arbitre qui est nul, et la malchance, et l’argent, et les franc maçons, et daesh, et Poutine, et les extraterrestres, et l’univers contre l’OL… La chanson : on l’à connaît).

Vive le foot, vive l’argent, et vive la France !