Sauver l’honneur pour Troyes.

Alors que la Ligue 2 verra le retour des troyens l’an prochain (sauf concours de circonstances improbables), il reste aux troyens à profiter de leurs 7 derniers matchs dans l’élite française.
Avec seulement 2 victoires au compteur en 31 matchs, Troyes réalise l’un des pires bilan de l’histoire pour une équipe de Ligue 1. Mais ce qui fait énormément tâche pour l’équipe champenoise, c’est leur bilan à domicile: 6 matchs nuls, 9 défaites… Et aucune victoire !

Du jamais vu dans l’histoire du football français, Troyes présente tout simplement le bilan le plus catastrophique du football français.
Durant la saison 2010-2011, Arles-Avignon, fraîchement promu de Ligue 2, et pour sa première saison dans l’élite, explose tous les records. Les arlésiens finissent la saison avec un total de 20 points, pire total jamais enregistré, et avec une différence de but de -49, en 38 rencontres, seulement 3 victoires.

Un bilan similaire aux troyens, mais à noter que les arlésiens avaient quand même gagné 2 matchs dans leur stade, contrairement aux troyens qui n’ont pas gagné le moindre match officiel à domicile depuis le 22 mai 2015.
A l’aube de la 32 ème journée, le bilan de l’ESTAC est effrayant: 0 victoire à domicile, 14 points au total, 70 buts encaissés pour 22 marqués, soit une différence de -48… 

A 7 journées de la fin, il reste à Troyes quelques objectifs à tenter: Le premier serait de ne pas battre le record d’Arles-Avignon au niveau du nombre minimum de point ou encore celui du pire goal average. Deuxièmement les troyens doivent absolument gagner au moins un match à domicile… Ne serait-ce que pour l’honneur ! La réception prochaine de Reims, équipe faible et peu joueuse, peut-être l’occasion rêvée, même si cela reste un derby.
Et le pire record à ne jamais battre: En 1994-1995, Sochaux avait perdu 27 matchs sur 38. Les Bleus & Blancs en ont déjà perdu 21 en 31 matchs, affaire à suivre…