Historique ! Magistrale ! Voilà quelques mots qui définissent la victoire de l’équipe de France de football à la dernière Coupe du monde organisée en Russie. Les Bleus ont en effet surpris le monde du ballon rond et réussi à décrocher leur second sacre mondial, ce qui a déclenché un torrent de joie dans toutes les villes et contrées françaises. Ils ont été célébrés comme leurs prédécesseurs de 1998 en parcourant les Champs-Élysées sous l’ovation du public. Mais après ? Que réservent les jours à venir à ces braves tricolores ? Que leur apporte ce titre remporté face à la Croatie ?

Un risque de dépression post-euphorique

Il ne fait aucun doute que les Bleus vont pouvoir se décompresser pendant leurs trois à quatre semaines de vacances, mais ils vont aussi très vite replonger dans le quotidien de leur club. Certains pourront animer pendant un bon moment le marché des transferts. D’autres bénéficieront certainement d’une revalorisation salariale et pourront continuer tranquillement leur aventure dans leur club. Cependant, il y a également un risque de dépression post-euphorique qui plane sur eux et que certains joueurs de la génération 98 ont connu. Ils se sont vus en effet tellement beaux qu’ils n’ont pas pu après se montrer à un excellent niveau de compétition, ce qui explique en partie l’échec au premier tour en 2002.

Les joueurs pourraient ne pas être les seuls à souffrir de dépression, car les nombreux supporters français et autres fans de football qui aiment parier sur les casinos online peuvent en être victimes. En effet, la Coupe du monde a toujours été un grand moment de partage, d’euphorie, de joie pour les amateurs du ballon rond, mais également pour les parieurs qui cherchent à se faire de l’argent sur les bookmakers. Elle a donc un certain impact sur la vie sociale de chacun et permet d’extérioriser des sentiments comme la tristesse, la frustration ou l’agacement. Au cours des rencontres, beaucoup de personnes arrivent à décompresser facilement et à manifester leurs sentiments, sans être jugées. Elles expriment leur identité et expérimentent la sensation d’appartenir à une équipe. Ainsi, lorsque la compétition prend fin, les différents spectateurs du monde entier peuvent ressentir de la nostalgie et même de l’ennui. Ils peuvent manquer de ces petits moments de joie qui ont une influence positive sur leur état d’esprit.

Une augmentation de la cote de popularité des joueurs

C’est un secret de Polichinelle que cette victoire de l’équipe de France lors de la Coupe du monde pourrait être bénéfique pour les joueurs sur plusieurs plans. Premièrement, leur popularité va sans doute monter en flèche quand on sait que le succès en 1998 de la bande à Aimé Jacquet a laissé un héritage concret à la société française et plusieurs parents ont choisi pour leur bébé un prénom de champion du monde. Par exemple, on a constaté un engouement exceptionnel pour le prénom Zinédine. Rien de surprenant puisque Zinédine Zidane était à l’époque la grande star de l’équipe de France et a même signé un doublé en finale face à la redoutable équipe brésilienne emmenée par Ronaldo. Les prénoms Lilian et Bixente ont été également attribués à un grand nombre de bébés entre 1998 et 1999. Cela s’explique par le fait que Lilian Thuram était celui qui a qualifié l’équipe pour la finale en inscrivant un doublé contre la Croatie et Bixente Lizarazu était l’un des grands artisans du sacre. On peut donc s’attendre à un grand nombre de nouveaux nés portant les prénoms Paul, Benjamin, Kylian, Samuel, et bien d’autres dans les jours à venir.

D’un autre côté, certains des joueurs récemment champions du monde pourront avoir une plus grande visibilité. Par exemple, la cote de popularité de Benjamin Pavard est en nette augmentation. Héros du huitième de finale contre l’équipe d’Argentine portée par Lionel Messi, cet arrière droit du VfB Stuttgart a marqué les esprits et reste l’une des révélations de la compétition. Sa performance spectaculaire contre les Argentins l’a fait découvrir au monde du football, avec un but sublime élu meilleure réalisation du tournoi. Autre joueur que la coupe du monde a rendu populaire, Kylian Mbappé. L’attaquant du Paris Saint-Germain avait déjà une certaine visibilité et est promis à un bel avenir en raison de ses performances en Ligue 1 et en Ligue des Champions. Ses exploits au dernier mondial n’ont fait que confirmer tout le bien qui se dit de lui et ont tellement rehaussé sa cote au point où on commence à le comparer à des légendes comme Pelé et Thierry Henry.

Tout à commencer en huitième de finale où après une accélération à 32,4 km/h, il est fauché dans la surface de récupération et obtient logiquement un penalty, transformé par Antoine Griezmann. Dans ce match épique contre l’Albiceleste, il signa ensuite un doublé et permet à la France de s’imposer 4 buts à 3. Il est devenu le plus jeune joueur à marquer deux buts dans un match de Coupe du monde depuis Pelé en 1958, ce qui a d’ailleurs motivé ce dernier à lui adresser un message d’encouragement sur Twitter pour le féliciter. Il a également inscrit un but en finale, et grâce à ses performances il est l’une des stars montantes les plus admirées du monde. Pour d’autres joueurs comme Paul Pogba, N’Golo Kanté, Hugo Lloris, Samuel Umtiti, Raphaël Varane, cette victoire leur permet de confirmer leur statut de stars et d’avoir une plus grande notoriété.

Hausse de la valeur des Bleus

Avant le début de la Coupe du monde, l’équipe de France était déjà considérée comme la plus chère, avec une valorisation des 23 joueurs de Didier Deschamps qui dépassent un milliard d’euros. Grâce à ce titre décroché en Russie, plusieurs bleus vont sans aucun doute voir leur cote augmenter sur le marché des transferts. Déjà, on apprend que la valeur globale de l’équipe passe à 1,2 milliard, soit une progression de 11% en raison du sacre. Acheté à 185 millions d’euros à Monaco, Kylian Mbappé vaudrait maintenant 400 millions d’euros, soit plus du double. Pour ce qui est de Pavard, on note une hausse de 15 millions. Si Olivier Giroud, Blaise Matuidi et Paul Pogba, trois joueurs de l’équipe-type, conservent leur valeur qui est respectivement de 18, 30, et 90 millions d’euros, les autres ont vu les leurs augmenter considérablement. Par exemple, N’Golo Kanté est passé de 80 à 100 millions d’euros alors que Antoine Griezmann passe de 120 à 140 millions d’euros. Samuel Umtiti et Raphaël Varane ont vu leur valeur grimper de 10 millions et valent respectivement 80 et 90 millions. Quant à Hugo Lloris et Lucas Hernandez, leur cote augmente de 5 millions. Leur transfert pourrait bien faire le bonheur de chacun de leurs clubs.

Le mercato s’annonce passionnant pour les joueurs

Grâce à cette deuxième étoile, beaucoup de joueurs pourront agiter le marché des transferts. Véritable révélation du Mondial, Benjamin Pavard pourrait quitter Stuttgart dès cet été, étant donné que plusieurs clubs sont prêts à faire des folies pour l’enrôler. Au nombre de ces derniers, on retrouve le Bayern Munich, l’Atlético de Madrid, et le club anglais Arsenal qui se montre très intéressé par le profil du jeune français. Paul Pogba pourrait aussi rejoindre le FC Barcelone en Catalogne même si Mourinho espère le conserver à Manchester United. Le montant du transfert est évalué à au moins 150 millions d’euros. D’autres champions du monde par contre sont en négociations ou savent déjà là où ils évolueront la saison prochaine. Nabil Fekir, annoncé entre temps à Liverpool et même à Manchester United, a un avenir très incertain à Lyon. Steven Nzonzi quitte le FC Séville pour rejoindre l’AS Roma. Le gardien du PSG Alphonse Areola pourrait aussi rejoindre le club italien, avec l’arrivée de Gianluigi Buffon dans la capitale française.

Parmi les champions du monde français qui sont fixés sur leur avenir, il y a Florian Thauvin, Adil Rami et Steve Mandanda (Marseille), Corentin Tolisso (Bayern Munich), Hugo Lloris (Tottenham), Raphaël Varane (Real Madrid), Blaise Matuidi (Juventus), et Benjamin Mendy (Manchester City). De même, Ousmane Dembélé et Samuel Umtiti restent au Barça la saison prochaine et pourront essayer de remporter la Ligue des Champions en compagnie de Messi. Il est tout à fait normal que ces joueurs soient au cœur du mercato comme leurs aînés après la coupe du monde 1998. On se souvient de Thierry Henry dont la prestation remarquable au mondial lui a permis de quitter le club monégasque pour la Juventus durant le marché des transferts hivernal. David Trezeguet a également rejoint le club italien où il a réalisé de très belles choses en finissant notamment meilleur buteur du club en Championnat d’Italie avec un total de 14 buts lors de sa première saison.

Une plus grande confiance en soi

En plus du palmarès et de la hausse de leur valeur marchande, la victoire en coupe du monde de la FIFA permet également aux joueurs d’avoir une plus grande confiance en eux. Cela s’explique par le fait qu’ils ont tout au long du tournoi fait preuve d’une incroyable sérénité, maîtrise, et force. Ils se sentaient invincibles et n’ont jamais été aussi déterminés. Au fil des matchs, ils ont fait montre d’un mental hors du commun qui leur a permis de renverser par exemple l’Argentine, de s’imposer dans les difficultés contre les Diables Rouges de la Belgique, et d’éviter le piège croate en finale. Les joueurs peuvent donc puiser des ressources dans cette confiance qui régnait en maître dans la tête de toute l’équipe. Cela pourrait leur permettre de continuer sur cette lancée positive et de réaliser de belles performances en club. Les tricolores comme Paul Pogba et Ousmane Dembélé qui étaient sous le feu des critiques avant la compétition, ont eu le temps d’engranger un maximum de confiance pour démarrer de la plus belle des manières la saison.