Pronostics et jeux en ligne : une hygiène de vie respecter

Addiction

Les professionnels des pronostics ou les joueurs en ligne se doivent d’être concentré à 100%. Leur corps et leur mental sont mis à rude épreuve. Le stress est un compagnon familier des adeptes des jeux en ligne. Des problèmes physiques inattendus apparaissent régulièrement. Mais il existe des solutions pour accroître sa résistance mentale. Augmenter ses capacités physiques est indispensable pour tout spécialiste du jeu en ligne, tout comme mettre en place quelques habitudes simples.

Le stress, l’ennemi n°1 du joueur en ligne

Le stress est omniprésent, au travail comme dans la vie personnelle. La pression et les contraintes de toutes sortes sont de plus en fortes. Elles sont susceptibles d’affecter l’ensemble de la population. L’omniprésence du numérique a même créé une angoisse d’un nouveau type : le stress numérique. Les parieurs et les joueurs en ligne y sont confrontés plus que la moyenne. Ils passent beaucoup de temps dans un environnement hyperconnecté.

Les jeux en ligne rencontrent beaucoup de succès. Des nouveaux jeux gratuits sont ajoutés chaque semaine. Ces ajouts font le bonheur des joueurs, qu’ils soient néophytes ou expérimentés. Mais les plus chevronnés savent qu’ils vont rencontrer une peur bien spécifique : l’angoisse de se faire escroquer. En effet, certaines plates-formes de jeux tentent de spoiler les joueurs en bloquant leurs gains.

Ce refus de payer est bien évidemment illégal. Il génère néanmoins une grande inquiétude. Il est en effet très compliqué pour les victimes de récupérer leur dû. L’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) ne possède pas de service juridique dédié aux plates-formes non autorisées et n’est d’aucun recours. Les joueurs doivent alors engager un avocat à leurs frais et entamer des poursuites judiciaires longues et coûteuses. Jouer sur une plate-forme avec une bonne réputation diminue l’appréhension mais l’expérience déplaisante laisse des traces.

Les problèmes physiques

Le terrain de jeux des joueurs en ligne les protège des tacles et autres placages mais des troubles physiques particuliers peuvent se manifester. Passer plusieurs heures par jour devant un ordinateur ou sur son smartphone est néfaste pour la vision. La baisse de la vision (principalement de loin) et la fatigue visuelle guettent les pratiquants des jeux en ligne très exposés à la lumière bleue des écrans.

La position assise favorise l’apparition de problème de dos : lumbagos, scolioses et autres sciatiques sont les pathologies les joueurs sont le plus fréquemment exposés. Ces affections sont extrêmement douloureuses et longues à soigner. Les risques de récidive sont élevés.

Développer un mental à toute épreuve

Fort heureusement, il est possible d’entraîner son mental. De nombreux professionnels pratiquent la méditation en pleine conscience. Popularisée par Jon Kabat-Zinn, il s’agit d’exercices de méditation qui ont pour but de se concentrer sur le moment présent sans s’attarder sur ce qui vient à l’esprit ni ressasser les expériences passées. Cette méthode est très efficace contre les angoisses et aident à mieux se concentrer.

La sophrologie caycédienne est une discipline qui mêle relaxation et développement personnel. A l’aide de divers exercices (comme la visualisation par exemple), la personne traitée apprend à apaiser et renforcer son mental. Il est nécessaire cependant de faire appel à un professionnel possédant de sérieuses références et une formation solide.

Des disciplines comme le Yoga, le Qi Gong ou le Tai Ji Quan viennent d’Asie. Elles proposent à la fois de travailler sur la respiration et sur travail des postures corporelles. Elles procurent un sentiment de relâchement et de bien-être profond. Le mental est apaisé tout en mettant le corps en mouvement : des pratiques complètes !

Un corps de champion

Entretenir son corps avec un sport adapté est la garantie de pouvoir jouer sans douleurs sur du long terme. Mais tous les sports ne sont pas recommandés lorsque des problèmes lombaires sont diagnostiqués.

Le gainage consiste à raffermir les muscles situés le long de la colonne vertébrale ainsi que la ceinture abdominale. Dans un premier temps, il est préférable de consulter un kinésithérapeute ou d’aller dans un club de sport. Cela évite les blessures.

La natation est le sport complet par excellence. Il permet de muscler en douceur l’ensemble du corps. Certaines nages sont plus appropriées que d’autres pour les personnes souffrant du dos : la brasse est contre-indiquée car elle cambre la colonne vertébrale. Le dos crawlé est préconisé. Le nombre de séances par semaine est à ajuster en fonction du niveau de chacun.

Les bon réflexes à acquérir

Une bonne hygiène de vie, c’est aussi adopter un ensemble de routines au quotidien :

  • Surveiller son alimentation : il faut proscrire le grignotage à tout prix.
  • Avoir un sommeil régulier : respecter son rythme de sommeil (heure de lever et de coucher) amène une plus grande faculté de concentration.
  • Déconnecter 
  • Faire des pauses : toutes les heures, il est conseillé de se lever et s’étirer. Déconnecter même 5 minutes pour prendre du recul est un excellent moyen de revenir devant l’écran gonflé à bloc !
  • Ne pas hésiter à se faire aider en cas de soupçon d’addiction.