Marseille, j’ai mal !

Comme si l’histoire était écrite, un stade vide, des supporters en colère contre l’ensemble des acteurs de l’Olympique de Marseille, des déclarations de plus en plus délicates des responsables du club et 15 minutes où la souffrance, l’humiliation ont atteint leurs apogées. 2-5 contre le Stade Rennais, plus qu’un score incroyable, la fin, la fin des espoirs d’une coupe d’Europe.

Pire, la relégation plane désormais sur la deuxième ville de France. Plus qu’un club de football, une raison de vivre, une identité, une fierté qui aujourd’hui fuit chaque amoureux du maillot blanc et bleu. Une tristesse profonde de voir le Capitaine, fidèle, courageux, au bord des larmes après le cinquième but encaissé. L’OM est mort, à l’agonie ! Comment un effectif plaisant sur le papier en arrive à être détesté par un stade entier? où sont les guerriers des temps modernes ?

6 mois sans gagner à domicile, anormal pour un club avec un tel palmarès. Michel, certains joueurs, la direction ne connaissent pas ce que représente l’Olympique de Marseille pour les amoureux du ballon que sont les Marseillais. Une religion qui devient une souffrance, une colère, un désespoir, plus d’envie que ce soit sur le terrain ou dans les tribunes… Marseille, j’ai mal ! Mal de voir ce que l’on a fait de toi…

A VOIR EGALEMENT !