Six mois sans victoire à domicile et un bilan de 9 points pris sur 36 possibles l’Olympique de Marseille vit une saison bien compliqué.

Après son nul (1-1) dimanche après-midi contre Toulouse 19eme de ligue 1, les Marseillais à huit points des Lyonnais 3eme ont sans doute dit adieu au podium malgré le match en retard à jouer mercredi contre le Gazelec d’Ajaccio.
Pourtant la première mi-temps contre les Toulousains a été copieusement dominées par Marseille, avec des occasions a la pelle mais tous butant sur un Alban Lafont des grands soirs.
La fébrilité des Olympiens devant le but est récurrente cette saison, pointés du doigt pour les inefficacités devant le but les Batshuayi et consorts ont encore montré leurs carences actuelles et ce n’est pas ce match qui les rassureront, loin de la.
Leur capitaine Steve Mandanda l’atteste:

On est incapables de concrétiser nos occasions, forcément on se met en difficulté et ont court après le score.

La défense marseillaise, n’est pas non plus très inspirée avec certes l’absence de N’Koulou en défense centrale mais les quatre de derrière ont montré leurs limites défensives, comme sur le but de Wissam Ben Yedder qui prend tout le monde de vitesse ou encore sur une frappe Trejo stoppée magnifiquement par Mandanda.

Les choix de Michel sont eux aussi discutables. La sortie de Diarra blessé remplacé a la mi-temps par Barrada peu inspiré, et le changement de Rolando par Alessandrini avec Isla redescendant d’un cran a complètement désorganisé son équipe, ce qui a permis aux Toulousains aux abois jusque-là de prendre le dessus et ont même failli l’emporter dans les derniers instants de la rencontre.

Des joueurs à l’entraineur en passant par les dirigeants les choix du club sont pointés du doigt depuis plusieurs mois ce qui n’est pas du tout digne d’un club comme Marseille.

Les marseillais doivent se ressaisir vite, mercredi le déplacement au Gazelec d’Ajaccio ne sera pas une partie de plaisir au vu des difficultés actuelles car il est important de gagner pour ne pas finir la saison en roue libre.

Dans le cas contraire la Coupe de France sera peut être la seul compétition qui leur permettra d’atteindre l’Europe et ça serait un moindre mal…