Malgré tout, Merci les gars !

Le choc entre Marseille et le PSG a été à la hauteur des espérances. Comme chaque saison, le Classique qui oppose les deux clubs déchaîne les passions malgré que le match ne compte pas sur l’aspect comptable du championnat (pour Paris). Leader incontestable de la Ligue 1, le PSG possédait 32 points d’avance sur son rival du soir avant le coup d’envoi. Bien décidé à terminer la saison invaincu, Laurent Blanc alignait son onze type. Pour tenter de produire du jeu et pour en finir avec la série parisienne de 8 victoires de suite, et surtout de s’imposer enfin au Vélodrome, chose qui n’est plus arrivée en Ligue 1 depuis la 5e journée et une victoire contre Bastia le 13 septembre dernier, l’OM pouvait compter sur le retour de blessure de Lassana Diarra, absent depuis trois semaines et sur Batshuayi de retour de suspension.

Seulement le suspense aura duré… 117 secondes. Zlatan,seul au six mètres ajustait Mandanda. Si Di Maria, à la 10e minutes finissait son action le match était plié, mais… et il y a bien un mais, les marseillais se sont réveillés, ont montré du jeu, un collectif, de l’envie. Chose trop rare au Vélodrome ! Pourquoi être si performant contre le PSG et perdre autant de points contre moins fort… Cabella a montré qu’il avait de la classe, une action pour réveiller tout un peuple, l’espoir de vaincre enfin l’ogre Parisien ! Labrune, il serait temps de lever l’option d’achat du meneur de jeu !

Et puis, 70 % de possession au retour des vestiaires pour l’OM, de l’agacement, de l’inquiétude sur le visage de Laurent Blanc, oui l’OM a montré les dents. Les gars ont répondu à la demande de Gignac, on a vu du cœur et des hommes avec des c… !

Alors oui, l‘OM a encore perdu contre Paris (1-2), mais sur les deux matchs, nous avons montré les valeurs que nous attendons chaque semaine ! La ligue des champions est toujours possible ! Alors non, je ne dirais pas que la saison est sauvée, mais merci, merci d’avoir fait honneur à notre club, notre ville, à notre raison de nous évader !