L’OM a laissé une très bonne impression à Daniel Riolo


Daniel Riolo, a débriefé lors de son émission sur RMC le match entre le Paris Saint Germain et l’Olympique de Marseille qui s’est soldé par la victoire du PSG 2-1 grace à deux penalty d’Ibrahimovic. Le consultant a été conquit par une vaillante équipe de Marseille et a balancé quelques piques à Zlatan qui, pour Daniel Riolo, n’est plus concerné par les matchs du PSG

Que pouvait espérer un OM aussi mal en point au Parc face à un rival devenu trop gros pour lui ? C’était un peu la question, au moment où personne n’envisageait autre chose qu’une leçon parisienne.

Blanc met son équipe type, donc sans Pastore. Quant à Michel, il opte pour un 4231, avec Cabella en meneur et Barrada sur le côté. En fait, c’est plus un 4411. Michel a densifié le milieu. Ça semble gêner le PSG. Paris débute mollement, comme s’il attendait de voir. Avec cette équipe, on ne sait jamais. Elle veut ou pas, c’est l’adversaire qui joue bien ou le PSG mal ? Le premier quart d’heure est en tout cas marseillais. 2/3 frappes, un bon pressing, l’OM mériterait d’être plus en confiance pour oser encore plus. Le PSG ne fait rien. Verratti et Motta ne voient pas le ballon et forcément, ce n’est pas bon signe.

Au milieu, la doublette Diarra/Lucas Silva me fait très belle impression.

Et puis Paris s’est mis à jouer. Ça vient surtout de la gauche, le PSG pourrait vite faire la différence si Di Maria faisait les bons choix et si Ibra ne pesait pas 150 kg. L’OM recule, mais c’est durant cette période négative que le but arrive. Un contre rapide, un long ballon dans la surface, un but au milieu d’une défense passive. L’OM mène et c’est déjà une grosse surprise. L’OM qui relance Paris en perdant un ballon absurde. Au final, ça donne un péno qu’Ibra marque. Tirer un péno, il sait encore le faire. Sans jouer, en faisant le minimum, Paris mène même à la pause. Encore une bourde défensive de l’OM, encore un péno. 2-1. Paris ou l’arrogance des dominants…

En seconde période, Paris est à l’endroit, l’OM est repoussé, dominé. On attend le ou les buts. Mais dans ce match étonnant, Paris concède un peno. Grosse erreur défensive d’Aurier. Barrada échoue sur Trapp. Marseille a donné 2 buts et a raté un peno, ça fait beaucoup.

Que le PSG soit supérieur, c’est clair sur cette 2e période, mais l’OM a de quoi se rassurer. Diarra/Silva confirment et ont quand même bien rivalisé avec Verratti/Motta. Barrada est un joueur intelligent, auteur d’un bon match au Parc. Cabella dans l’axe, c’est mieux.

Evénement à la 70e, Ibra sort ! Standing ovation, le record, tout ça ? Il s’en fout, même pas un salut au public, rien. Il pense à sa gueule et se demande pourquoi il sort.

Paris termine sans vraiment maîtriser son sujet et livre au final une prestation sans saveur. Ça passe comme ça et ça passera toujours en L1.