L’OM a évité le piège, Fletcher a régalé !

Trélissac-OM, un club de CFA contre un club de Ligue 1, à priori, un match déséquilibré. La magie de la Coupe de France qui peut rendre la rencontre bien plus serrée ! D’autant plus qu’ne remontant le temps, l’OM a une fâcheuse tendance à faire une contre-performance contre des clubs de division inférieure (Carquefou, Quevilly, Grenoble). Prévenus, les Marseillais ont pourtant été débordés par l’envie des joueurs de CFA dès le début de la rencontre. Pas à l’aise sur une pelouse rendue difficile par la pluie constante, les Olympiens se rendaient même coupables de grossières erreurs, comme cette relance d’Isla complètement manquée, plein axe.

Après cette entame difficile, les hommes de Michel tentaient de se montrer dangereux à leur tour. L’OM remettait enfin le pied sur le ballon et cela allait vite payer. Fletcher remisait d’une talonnade inspiré pour Alessandrini, lancé, qui décochait une énorme frappe dans la lucarne de Rucart (1-0, 34e). Dès lors, on assistait à une attaque défense, les Olympiens se procurant plusieurs situations intéressantes, notamment par Alessandrini et Fletcher. Malgré tout, l’OM se mettait en danger, avec Isla qui prenait des risques inconsidérés en défense et se faisait prendre la balle dans sa surface. A la pause, Trélissac pouvait s’en vouloir d’avoir raté autant d’occasions face à une équipe de Ligue 1.

Le match reprenait sur un rythme plus tranquille pour les Olympiens, qui parvenaient à proposer de longues séquences de possession et faisaient courir leurs adversaires. Fletcher, plutôt intéressant par sa finesse technique et intelligent dans ses remises, claquait un coup de tête juste au-dessus après un bon centre d’Alessandrini (71e). Le rythme retombait doucement et Michel pouvait procéder à son coaching. Un coaching qui ne concernait finalement pas Abou Diaby, parti s’échauffer mais qui n’aura pas retrouvé la compétition sur ce match. En revanche, Fletcher en a profité pour ouvrir son compteur but avec l’OM, en reprenant victorieusement un bon centre de Barrada (2-0, 86e).

Prochain adversaire, le petit poucet Granville (CFA2).