Les journalistes doivent s’excuser à propos de Bielsa selon Didier Roustan


Didier Roustan est revenu dans l’Equipe, sur l’éviction de Marcelo Bielsa et le traitement journalistique de ce dernier. Pour lui, les journalistes ont traîné dans la boue l’entraîneur argentin en affirmant qu’il avait quitté l’OM pour la sélection mexicaine alors que finalement il n’a pas été désigné comme l’entraîneur de cette sélection. Entre les lignes, il désigne, on le comprend assez facilement, Pierre Menes.

« On nous disait qu’il était parti pour aller au Mexique. Mais le temps a passé et Bielsa n’est pas allé au Mexique. Donc, on nous disait, Bielsa est malin, il laisse passer le temps pour nous montrer qu’il n’était pas parti pour cela, mais il va signer ». Tu peux te tromper, mais là c’est au détriment d’une personne ! Et aujourd’hui ces gens-là, ils disent quoi ? J’ai entendu que les négociations avaient échoué… qu’il y avait des contacts… mais les contacts, ce sont les Mexicains qui sont venus le voir, mais si Bielsa avait voulu quitter l’OM pour le Mexique, il y a longtemps qu’il serait le sélectionneur »

« Bielsa était sincère quand il est parti de Marseille, car s’il pouvait accepter des choses, comme vendre quelques joueurs pour faire rentrer de la caillasse, mais à un moment, il y a une limite. Ces gens, qui se sont trompés, doivent présenter des excuses quand sur les plateaux de télévision, de radio, tu as déchiré quelqu’un au nom de rien…ou d’être simplement tordu. Mais il y a des gens qui ne sont pas tordus et qui sont seulement droits dans leurs bottes, comme Bielsa. Bielsa, tu peux tirer dessus, il ne répond pas »