A 17 jours du match d’ouverture de l’euro 2016 qui opposera la France (pays hôte à la Roumanie, la France fera figure de favori à l’instar de l’Allemagne (championne du monde 2014) et de l’Espagne tenant du titre. 

Le 10 juin, l’équipe de France débutera la compétition à domicile. Le dernier événement international qui s’était déroulé en France était la Coupe du Monde 98 où elle remporta sa première et unique coupe du monde à ce jour. Les bleus de Didier Deschamps devront au minimum franchir un palier par rapport à la dernière compétition internationale. C’est-à-dire qu’elle devra figurer dans le dernier afin d’ atteindre son objectif et de progresser en matière de résultats.

Les bleus n’auront pas l’excuse de la pression du public, en effet la grande majorité des joueurs étaient présents lors de la dernière coupe du monde ce qu’y a permis de créer des automatismes et d’acquérir une plus grande maturité. Seuls Coman, Costil, Martial et Jallet disputeront une phase finale d’une compétition internationale pour la première fois. Cependant Christophe Jallet qui fêtera ses 33 ans fin octobre est un joueur expérimenté qui est plus sur la fin de carrière qu’au début. Kingsley Coman a déjà disputé de nombreux matchs de phases finales de champions league et a donc déjà une expérience non négligeable des matchs à enjeux malgré son jeune age. Quant à Costil étant donné qu’il ne sera que le 3ème gardien il ne devrait pas avoir de temps jeu et Anthony Martial devra faire preuve de culot et ne pas se laisser impressionner comme avec Manchester United où il a parfaitement su s’intégrer malgré la pression du prix (recruté pour la somme exorbitante de 80 millions à tout juste 19 ans).

Pour atteindre leur objectif, les bleus pourront compter sur une armada offensive impressionnante avec Griezmann qui sera le maître à jouer et s’il parvient à répéter les mêmes prestations qu’avec l’Atletico Madrid, alors les Français auront toutes les raisons d’espérer faire quelque chose de grand dans cette compétition.  Antoine Griezmann a clairement franchi un palier avec son club en étant un des principales artisans de la très bonne saison du club madrilène. Ce samedi il participera à la finale de la ligue des champions face au Real Madrid de Karim Benzema et Raphael Varane. Ce sera la 2ème fois en 3 ans que les « rivaux » madrilène se rencontreront lors d’une finale de ligue des champions.

Didier Deschamps s’appuiera également sur Dimitri Payet auteur d’une superbe saison avec West Ham, ces prestations ne seraient d’ailleurs pas passées inaperçues. En effet, Le Real Madrid serait prêt à mettre 30 millions d’euros pour recruter l’international français. Olivier Giroud sera l’attaquant titulaire de l’équipe de France, malgré une saison plutôt satisfaisante sous les couleurs d’Arsenal, Giroud ne fait pas l’unanimité au sein des supporteurs qui lui préféreraient Lacazette ou encore Gameiro. Giroud dispose cependant de l’entière confiance de Deschamps qu’il devra justifier lors de cet euro. André-Pierre Gignac devrait avoir le rôle du joker de luxe et devra apporter sa puissance sa détermination et ses frappes chirurgicales. Kingsley Coman devra amener sa fraîcheur, l’ insouciance de sa jeunesse et sa vitesse afin de faire des différences lors des fins de matchs.

Auteur de matchs de préparation globalement satisfaisants ( avec notamment la victoire 2-0 contre l’Allemagne le soir des attentats du 13 novembre, le match d’ouverture devrait nous apporter une première précision sur la fraîcheur et la cohésion d’équipe. Même si commencer par un match nul ne serait pas catastrophique en soit,ça ne compromettrait pas les chances de qualification étant donnée que la France affrontera ensuite l’Albanie puis la Suisse. Deux adversaires qui sur le papier sont largement à la portée de l’équipe de France, il serait important de débuter par une victoire afin de ne pas douter et de pouvoir reposer ses titulaires lors du dernier match de la poule et ainsi d’éviter le risque de blessure de joueurs majeurs.)

Rendez-vous donc le 10 juin pour un se faire premier aperçu du niveau de jeu de l’équipe de France.