Bis répétita pour l’Atletico Madrid, comme l’an dernier au même stade de la compétition, ce sont les tirs au buts qui ont envoyés les hommes de Diego Simeone en quart de final de la Ligue des Champions, sur un contre pied parfait de Juanfran.

Sur l’ensemble des deux matchs, le PSV Eindhoven entraîné par Phillip Cocu peut nourrir des regrets, car ils ont remarquablement contré les plans de son adversaire, et tant le manque d’inspiration offensive et de réussite du côté espagnol est criant; à l’image du français Antoine Griezmann trop timide et maladroit ces derniers temps.

Mais l’essentiel est ailleurs, la perspective de rallier Milan en mai prochain est possible, mais pour cela les hommes de Simeone devront retrouver une certaine sérénité offensive et un réalisme à tout épreuve pour se défaire d’un adversaire certainement plus coriace au prochain tour.

A VOIR EGALEMENT !