Discours du capitaine Mandanda !

Dimanche dernier, vers 16 heures, après une nouvelle contre-performance au Vélodrome, Steve Mandanda exprime sa frustration. Fidèle phocéen, il tient le discours d’un capitaine choqué par les prestations et le classement des siens. Le meilleur gardien de Ligue 1 s’est de nouveau exprimé, avant la rencontre contre Ajaccio.

« Je pense avoir été lucide sur mon constat »

En bon professionnel qu’il est, il a tenu à défendre son coach, mais également à prendre ses responsabilités face à une telle saison.

« Il n’y a pas eu d’histoire. Ce que j’ai dit en fin de rencontre, qu’on a manqué d’intelligence, on n’a pas respecté certaines consignes, je le redis aujourd’hui. On en a parlé avec le coach. Il n’y a pas d’histoire. (…) En aucun cas je ne me permettrai de remettre en cause les choix du coach, je ne l’ai jamais fait. Plusieurs fois j’ai pesté contre le choix de mes partenaires. (…) Même si chacun ne joue pas forcément à son poste, on doit être capable d’être intelligent. A un certain niveau, on doit être capable de le faire. » Et Mandanda d’enfoncer le clou. « La vérité c’est qu’on cherche à créer un conflit entre Mandanda et le coach, Mandanda et les joueurs. Il n’y en a pas. Il s’est passé un fait pendant le match, je l’ai dit, je suis capitaine. Il n’y a aucun problème entre Mandanda, le coach et les joueurs. Il n’y a pas de souci. On est conscient de la situation, que l’OM ne doit pas être là. Je le sais, les mecs aussi. »

Il tient également à mettre ses coéquipiers face à leurs responsabilités.

« On a une très grande part de responsabilité. La réponse est simple. On fait énormément de mauvais choix. On se bat tous les jours pour ça. Je ne peux pas les mettre les buts. On essaie de discuter au maximum. Il y a eu plusieurs histoires. Tout n’est pas rose. Il y a des conflits, il y a de la vie dans le groupe pour essayer de faire changer les choses. (…) Le groupe est conscient de la situation, des résultats, de l’attente des dirigeants et des supporters. La situation est compliquée depuis le départ et le sera jusqu’à la fin. »

L’analyse du capitaine est pleine de bon sens. L’esprit d’équipe doit prôner sur l’individualisme.

A VOIR EGALEMENT !