Bernard Tapie « J’entends tout et n’importe quoi sur les abonnements de l’OM »


Alors que l’Olympique de Marseille a repris la main sur les abonnements dans les virages du Vélodrome, Bernard Tapie a donné son opinion sur le système qui était mis en place et il a une version différente de ce que rapportent les médias :

« J’entends tout et n’importe quoi sur ce sujet. Or, la seule et unique raison qui nous a obligés à céder les abonnements en virage aux groupes de supporters, c’est qu’à l’époque, il n’y avait pas de place numérotée dans les virages. C’étaient des gradins en ciment. Nous ne pouvions donc pas vendre d’abonnement. Dès que l’on avait atteint le nombre de places que la préfecture nous avait permis de vendre, on était bloqués. On a accordé un tarif très intéressant aux groupes de supporters, environ 500 francs à l’époque. Chaque début de saison, les associations nous achetaient à ce prix la totalité des places qu’elles revendaient ensuite, au billet unique ou à l’abonnement selon leur choix. Tout le monde y trouvait son compte »

« Qu’on ne vienne pas me dire aujourd’hui que c’était un problème majeur de sécurité. Certes, c’est une très bonne décision mais en tant que telle, ce n’est malheureusement pas ça qui réglera tous les problèmes de sécurité. On ne peut pas mettre des CRS partout. À un moment donné, l’organisation des supporters est la seule qui peut faire respecter les vertus du sport et de la tolérance »