Antoine Kombouaré dénonce les pressions d’Aulas sur la commission de discipline

Antoine Kombouaré est très énervé. Le coach de Guingamp a pris la parole face aux journalistes pour parler des sanctions de la Commission de Discipline de la LFP et notamment envers les joueurs lyonnais.

En effet, Rachid Ghezzal et Corentin Tolisso ont été expulsés en fin de match face à l’AS Saint-Etienne pour des gestes d’humeurs mais n’ont reçu que, respectivement, un match, et deux matchs (+1 avec sursis) comme sanction.

« Je suis quelqu’un de très pragmatique. Forcément, je suis obligé de comparer la faute de Tolisso avec celle de mon joueur, Ludovic Blas sur Tousart en décembre dernier. Il était debout, c’était son premier rouge, il est allé se défendre devant la commission, s’excuser, et il prend trois matches fermes. Derrière, je vois ce qui se passe avec Tolisso… »

Corentin Tolisso a en effet taclé très violemment Fabien Lemoine et a été expulsé dans la foulée. Le joueur de l’ASSE a d’ailleurs, par la suite, refusé de revenir sur le terrain.

Mais Antoine Kombouaré ne s’est pas arrêté la :

« Pour moi, la commission de discipline est là pour être juste, mais quel message fait-elle passer ? Je ne peux plus croire ces gens-là. Là, vous voyez une agression préméditée, Tolisso peut briser la carrière de Lemoine »

Le coach de Guingamp, passablement énervé, en a aussi profité pour lancer un petit tacle vis à vis du président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas

« On voit toute la puissance de Lyon et d’Aulas. Demain, on joue Lyon … Je serai un observateur averti mais surtout très vigilant »

Souvent pris en grippe par les supporters adverses, la réputation de Jean-Michel Aulas n’est plus à cela près.